Pelage de votre chat : tous nos conseils pour bien en prendre soin

article chat

Le pelage de votre chat est un indicateur très fiable de son état de santé général, mais il n’est pas que cela : il joue lui-même un rôle de protection déterminant avec des conséquences directes et indirectes, positives ou négatives, selon le soin qu’on lui porte.
Alors, si vous voulez un chat avec un poil sain, brillant et protecteur, nous vous conseillons de lire attentivement ce qui suit. En plus, lui vous en sera très reconnaissant.

Le pelage protège votre chat

Il le protège d’abord de la chaleur en été comme du froid en hiver, mais aussi de toutes sortes de chocs ou d’agressions susceptibles de générer des plaies ou simplement des irritations voire pire (pensez par exemple aux UV du soleil...)

Le pelage de votre chat témoigne de sa santé

On veut tous avoir un chat avec une fourrure brillante, un poil fort et résistant, ne serait-ce que parce qu’il sera plus beau, mais aussi parce que c’est un signe qu’il va bien et qu’il est bien protégé.

En revanche, si vous le voyez avec un poil terne, sec, cassant, s’il perd anormalement des poils (en dehors des phénomènes de mues...voir plus bas), c’est que son état de santé est détérioré et qu’en plus, son pelage ne le protège plus comme il devrait...il est alors urgent de réagir.

Il faut prendre soin du pelage de votre chat

Avant de penser à un déséquilibre hormonal ou une maladie (ça arrive et dans ce cas, c’est direct chez le véto !), vérifiez ici que vous faites bien tout ce qui est en votre pouvoir pour qu’il porte son plus beau poil.

Commencez par son alimentation

C’est souvent le facteur le plus simple et le plus spectaculaire. On ne cesse de le répéter, l’alimentation est un facteur essentiel de l’état de santé de votre animal, et c’est en particulier vrai pour son pelage.

Nos vétérinaires nutritionnistes connaissent depuis longtemps les ingrédients qui apportent à nos loulous ce dont ils ont besoin pour leur peau et leur pelage : simplement, ils sont plus chers, et rendent vos croquettes plus onéreuses que celles (trop) bon marché que vous pouvez trouver dans les grandes surfaces...Est-ce pour autant qu’on doit y renoncer ? Si vous lisez ces lignes, c’est que vous savez bien que non !

En passant d’une mauvaise à une bonne alimentation LAPSA, vous verrez des résultats spectaculaires au bout de 3 ou 4 semaines !

*il faudra quand même penser à déduire la quantité de sa portion du jour !

Pourquoi l’alimentation joue-t-elle un tel rôle dans la santé du pelage de votre chat?
-D’abord parce que les poils sont surtout faits de protéines.
D’où l’importance du taux et de la qualité des protéines qu’on trouve dans ses croquettes. Attention ! il ne faut pas trop de protéines non plus (ça peut provoquer des complications au niveau des reins et du cœur), mais nos recettes les dosent parfaitement en fonction de l’âge et du mode de vie de votre loulou. Surtout, vérifiez bien LA QUALITE des protéines animales qu’on y trouve : celles qui proviennent de plumes ou d’ongles sont nettement moins bonnes et digestibles que celles des muscles ou des abats etc... Vous pouvez mesurer cela au taux de cendres dans la constitution. Si ce taux est supérieur à 10%, ce n’est pas bon signe.

-Les vitamines bien sûr : certaines Vitamines A évitent la sécheresse et participent à une protection contre les infections bactériennes, des vitamines B (5, 6, 10) et E contribuent à la beauté du pelage...

-Les oligo-éléments comme le zinc qui facilite la synthèse de la kératine (la protéine du poil)

-Les acides gras omega 3 parce que les glandes sébacées s’en servent pour former ce film hydrolipidique qui recouvre et protège la surface de la peau. Les omega 3 et 6 accompagnés des vitamines A et E ont en plus un impact anti-inflammatoire et contribuent à reconstituer la peau et le pelage.

Dans les croquettes LAPSA il y a tout cela

Vérifiez sur chaque pack : les proportions peuvent varier selon les besoins de votre animal, mais toutes apportent ce dont le pelage de votre loulou a besoin : c’est pour s’en assurer que nous travaillons avec une équipe de vétérinaires nutritionnistes experts qui accumulent des décennies d’expérience dans l’alimentation des chiens et des chats.
C’est un minimum quand on fait le choix d’être vendu en pharmacie avec justement, un objectif nutrition-santé clairement affirmé !

Vous pouvez ajouter de temps en temps des cures de compléments alimentaires

-la levure de bière : elle est riche en vitamine B (voir + haut) en plus de ses propriétés pour le microbiote intestinal. D’ailleurs, il y en a souvent dans nos croquettes.
Cerise sur le gâteau : elle apporte une saveur qui peut plaire aux chats difficiles.

-l’huile de germe de blé : généreuse en vitamines E, magnésium, zinc...

-les algues riches en minéraux (par exemple le zinc, comme c’est bizarre)

-pourquoi pas la carotte (pleine d’antioxydants) ou l’huile de poisson, et la lavande qui peut aider à gérer le stress.

En tout cas, si vous cherchez dès maintenant des croquettes qui répondent à tous ces critères, c’est ici que ça se passe.

Le pelage de votre chat mérite en plus d’être entretenu

Ici, nous parlons des quatre piliers de l’entretien : le brossage, la surveillance, le lavage, la protection

Le brossage

Chaton, ou adulte, il faut penser à brosser régulièrement votre chat , en particulier en période de mue, c’est-à-dire au Printemps et en Automne. Pendant 3 à 5 semaines, il va perdre ses poils morts pour laisser venir son nouveau pelage qui va lui permettre de s’adapter à la saison et de jouer son rôle de climatiseur en été comme en hiver.

Comment brosser ?
Commencez par acheter une brosse adaptée à son poil : court ou long, épais, fin..., les fabricants ou votre toiletteur préféré sauront vous conseiller.
Brossez-le régulièrement : en période de mue, c’est une fois par jour pour les poils longs, et 1 fois par semaine minimum pour les poils courts.

L’avantage de le brosser, c’est qu’il aura moins besoin de faire lui-même sa propre toilette avec sa langue, et moins de risque de recracher ces boules de poils que nous connaissons bien...Tout au long de l’année, vous allez pouvoir « aérer » son pelage, enlever la poussière ambiante qui ne manque jamais de s’imprégner dans la fourrure, dénouer les nœuds et même activer sa circulation sanguine !

La surveillance

Quand vous brossez le pelage de votre chat, profitez-en pour mener votre enquête et regardez ce qui se cache dedans : ce peut être des mini-plaies, des irritations, des débuts de dermatites, ou bien même des parasites...toute sorte de phénomènes que vous avez intérêt à traiter le plus tôt possible. Plus vous intervenez en amont, plus ce sera simple pour vous, et efficace pour lui.

Le lavage

On a écrit un article spécialement dédié à cet aspect de l’entretien, tellement c’est important.
Pour bien laver votre chat

La protection

Puisque c’est la fonction principale de ce pelage que de protéger votre minou, vous pouvez y contribuer en lui épargnant au maximum les ennuis liés aux parasites. Ceux-ci menacent en permanence, avec des périodes plus actives au Printemps et en Automne, dans le pelage mais surtout dans son environnement. Agissez donc à titre préventif, en lui administrant des antiparasitaires adaptés : efficaces bien sûr, mais aussi sans danger. Certaines formules chimiques peuvent agresser la peau de votre loulou qui risque alors de réagir avec des allergies importantes. Ainsi, pour sa peau, nous vous recommandons des antiparasitaires naturels (avec des actifs d’origine végétale) qui vont avoir un effet insectifuge (ils font fuir l’ennemi) et non insecticide (ils tuent l’ennemi). En revanche, pour son habitat (l’environnement dans lequel il passe le plus clair de son temps et c’est là où vous en trouverez le plus !), vous pouvez utiliser des insecticides...

Avec tout ça, votre chat va pouvoir avoir un poil magnifique, sain, résistant, et vous en tirerez de nombreuses satisfaction : celle d’avoir un beau chat en bonne santé, celle d’y être vraiment pour quelque chose, et puis surtout le plaisir et le bonheur que vont vous apporter toutes ces occasions de prendre soin de lui.